Famille

Quel est le rôle du médiateur familial ?

Les conflits entre les membres d’une famille sont courants. Dans certains cas, cela devient très grave au point où les différentes personnes impliquées ne discutent plus. À ce stade, on recommande de faire appel à un médiateur familial ou une médiatrice familiale pour un règlement à l’amiable. Le recours à ce prestataire est souvent plus bénéfique que vouloir tout régler en justice.

Le rôle du médiateur familial

Le principal rôle d’un médiateur est de faciliter le dialogue entre les différentes parties en conflits. Ce dernier devrait avoir des compétences en droit et en psychologie. Un médiateur travaille comme indépendant, ou en collaboration avec une association de médiation familiale. Dans l’un ou l’autre cas, il doit avoir le diplôme d’État de médiateur familial et assurer son premier rôle.

A découvrir également : Comment pratiquer la médiation familiale ?

La neutralité, l’impartialité et la confidentialité sont les trois principes déontologiques des médiateurs. Ces trois mots en disent long sur leurs rôles et sur leurs conduites à tenir. Un médiateur familial n’est pas un avocat, encore moins un juge. Ce dernier n’est pas dans l’obligation de faire des témoignages en justice et de rendre des comptes aux juges.

En tant que médiateur, il est tenu de créer un environnement propice pour le dialogue, sans imposer de solutions aux deux parties. Ce professionnel s’assure que chaque partie respecte l’autre, il conduit les séances de discussions et s’arrange pour la programmation des rendez-vous. Le médiateur agira dans l’unique but de satisfaire toutes les parties en trouvant les bons compromis.

A voir aussi : Comment protéger ma famille en cas de décès ?

Dans le cas des divorces, un médiateur doit tenir compte des besoins des enfants. Le droit de visite des enfants, la résidence des enfants, et les pensions alimentaires sont des questions qu’il devrait aborder. En cas de nécessité, il peut recommander aux parties de faire recours à d’autres prestataires en surplus (expert psychologue, avocat, etc.).

À quel moment le médiateur familial intervient-il ?

Quelle que soit votre situation matrimoniale, vous pouvez faire appel à un médiateur familial. Les personnes mariées ou en concubinage, les divorcés, ceux en instance de divorces, ou en situation de séparation de corps peuvent recourir à un médiateur familial. Les familles pacsées ou recomposées ont aussi la possibilité de bénéficier des services d’un médiateur familial.

Selon la situation, un juge peut imposer ou proposer le recours à un médiateur dès que l’ordonnance de non-conciliation est disponible. Lorsque les familles décident personnellement d’engager un médiateur, elles doivent apporter des arguments pour étayer leurs demandes. Sans quoi, le juge pourrait s’opposer !

Comment contacter un médiateur familial ?

Pour trouver un médiateur, le moyen le plus efficace est de se rapprocher de la Fédération nationale de la médiation et des espaces familiaux (Fenamef), l’Association pour la médiation familiale (APMF) ou toute autre association qui œuvre dans ce cadre. Vous pourriez également vous adresser à votre CAF.