Enfant

Quelle peur à quel âge?

Au fur et à mesure que l’enfant évolue, dans son développement, des sentiments de peur naissent et croissent avec son imagination. En tant que parent ou éducateur, il est important de comprendre ces stades du développement de l’enfant pour savoir comment l’aider et l’accompagner. Apprenez dans ce webzine toutes les différentes peurs des enfants et comment y répondre.

Les différentes peurs de l’enfant

La peur de l’enfant est fonction de son âge. En effet, entre 0 et 8 mois, l’enfant a peur de tomber. Également, il a peur des étrangers et d’être abandonné. Cette crainte de séparation est un sentiment normal qui peut aller au-delà de cet âge chez certains enfants.

A voir aussi : Comment souhaiter un joyeux anniversaire à un enfant ?

Entre 8 mois et 1 an, c’est la peur des bruits qui continue d’être sa véritable angoisse. Par contre, à partir de 1 an jusqu’à 2 ans, l’enfant a une peur bleue du noir et des monstres. En effet, les parents laissent généralement les lampes allumées depuis la naissance de l’enfant jusqu’à un certain âge. Ce qui fait que le bébé n’est pas du tout habitué au noir. Dans ce cas, installez-lui une veilleuse.

À partir de 2 ans jusqu’à 5 ans, l’enfant a maintenant peur des gros animaux auxquels il n’est pas habitué de même que les tempêtes ou orages, les clowns ainsi que les fantômes. Déjà à l’âge de 5 ans à 12 ans, il prend petit à petit conscience des réalités qu’il y a autour de lui.

A lire également : Quel siège auto pour quelle taille ?

L’enfant développe une phobie des insectes, mais aussi des médecins ou même de la mort. Au cours de cette période, il peut avoir peur d’être rejeté par ses semblables.

Le rôle des parents

peur

La peur est un sentiment que tout être humain a ressenti au moins une fois dans sa vie. Depuis sa naissance, l’enfant apprend à reconnaître son environnement et les sentiments qu’on y rencontre. La crainte est donc une émotion à laquelle il n’est pas habitué. Cela lui est inconnu et il doit apprendre à y faire face.

Seule une grande personne est habiletée à l’aider à affronter cette peur. Aider votre enfant passe d’abord par son accompagnement et sa compréhension. La plus grave erreur à ne pas commettre est de dramatiser sa peur. Au contraire, restez à ses côtés et rassurez-le par vos mots.

Étant une grande personne, dans une situation de peur que vit votre enfant, vous êtes appelé à rester calme et à ne pas montrer votre crainte. Il est préférable de lui témoigner votre amour en faisant entrevoir à votre enfant la différence entre l’évidence et l’imagination.